mairie de Saint Cirgues

mairie de Saint Cirgues

COMPTE RENDU de la réunion du 15 Décembre 2009


COMPTE RENDU
de la réunion du 15 Décembre 2009
à 15h30 à la Maison de la Communauté
L’an deux mille neuf et le quinze décembre, le Conseil de la Communauté dûment convoqué, s’est
réuni à la Maison de la Communauté à Latronquière, sous la présidence de Monsieur Pierre LAGARDE,
Président.
Présents: Martial CASSAN, Francis THERS, Claudine RIGAL, Michel SOULERY, Pierre PANCOU,
Dominique CANAL, Didier SAINT-MAXENT, Brigitte ANDRIEU, Serge LESOBRE, Jean LAFON, Anne-
Marie CORNELIS, Pierre LAGARDE, Jean-Claude CALMEJANE, Jean-Claude PATTE, Jean LAPORTE,
Jean Michel COSTES, Guy LAFON, Jean Marie ROUSSIES, Jean Pierre DUFOURCQ, Jean-Christophe
VEAUX.
15H30 : Intervention de M. LAPORTE Joël, Directeur du CAUE 46, concernant les opérations coeurs de village
M. Joël Laporte a commencé par souligner qu’il est intéressant d’avoir une démarche collective
dans le domaine de l’aménagement des coeurs de village. Ce qui fait l’identité d’une commune,
c’est son bourg.
Puis il a rappelé l’historique des projets d’aménagements de bourg :
-1984 : Midi Pyrénées décidait, dans le cadre d’une politique de développement touristique,
d’améliorer les bourgs de 10 communes du Département. Leur choix s’est porté sur celles ayant
un patrimoine remarquable, comme Autoire, Saint Céré ou Loubressac. A l’époque, ces projets
étaient financés à hauteur de 100 % pour les études et 90 % pour les travaux.
-Puis il y a eu les OPAH centrées sur les bourgs. Leur restauration enclenchait une dynamique en
motivant les propriétaires à suivre la même démarche.
-Puis le Pays Ségala Limargue (contrat de terroir) avait repris le suivi des projets d’aménagement
d’espaces publics.
Le rôle du CAUE est de déterminer les commandes avec les communes, en fonction des usages
des espaces publics, des envies de chacun, et en prenant en compte le bien être des habitants.
Ils effectuent un pré-diagnostic avec des objectifs et des priorités pour qu’un bureau d’études
commence à travailler.
NB : Avant de penser aux embellissements de bourgs, il faut penser aux réseaux (côté
opérationnel) pour déterminer une première tranche travaux.
Il faut prendre en compte les disparités entre communes, au niveau des moyens et au niveau des
travaux à effectuer. C’est pour cela qu’il est intéressant de regrouper les communes pour les
études et éventuellement les travaux. De plus, à l’échelle intercommunale par exemple, on
attirera des concepteurs de meilleur niveau.
Exemples de prise de compétence en CC :
-Une CC a pris la compétence aménagement d’espaces publics. Cependant, cette CC n’ayant
pas les moyens d’assumer le coût, et les communes n’ayant plus les compétences, les projets
risquent d’être bloqués faute de financements.
-La CC de Figeac a déterminé sur chaque commune l’espace public d’intérêt communautaire.
Par exemple, la Place Champollion à Figeac, la Bastide à Capdenac et le bourg entier pour des
petites communes en font partie.
Pour Figeac Communauté, c’est le CAUE qui a travaillé avec les élus pour définir ces espaces
publics d’intérêt communautaire. Puis ils ont établis un programme de travaux de réseaux et
autres aménagements à faire. Le rendu du CAUE est un schéma intercommunal des
aménagements de coeurs de village où sont déterminées des urgences.
2
Il est bien de réaliser les études avant les travaux réseaux pour une cohérence du projet final. Puis
il faut établir une programmation des travaux réseaux. Il faut aussi déterminer les ressources
propres à chacun en fonction des budgets pour finir par regarder les aides financières auxquelles
nous pouvons avoir droit (cf Pays de Figeac). Ceci représente le travail a effectué pour la
première tranche.
Proposition du CAUE d’un plan de travail pour la CC Haut Ségala :
Visite des 13 Coeurs de village avec le CAUE pour une identification rapide des besoins et
discussion avec les élus :
Début février seront visitées Terrou, Montet et Bouxal, Lauresses et Bessonies.
Tous les mois 4 autres communes seront visitées, en 1 journée par mois.
Au mois d’avril, une visite sera faite de coeurs de village ayant été réalisés sur d’autres territoires.
Le but est de découvrir des expériences similaires correspondant aux travaux à faire sur notre CC.
Puis une réunion de travail récapitulera le tout à la fin du printemps 2010. Un pré-cahier des
charges sera réalisé avec des priorités.
Entre temps, il faudrait organiser une réunion avec les partenaires réseaux pour faire le point.
Sur ces projets se greffe la question d’accessibilité des bâtiments publics. Les projets communaux
d’accessibilité et autres pourront être discutés avec le CAUE lors des visites dans chaque
commune.
Pour finir, il faut savoir que le CAUE organise des ateliers à thèmes intéressants, sur des
problématiques qui touchent nos communes (lotissements, espaces publics et équipements,
documents d’urbanisme)
17H : Point de M. LAPORTE Joël concernant sa visite à St Hilaire pour le projet Maisons d’accueil familial
Concernant la propriété à vendre de St Hilaire, M. Laporte voit l’intérêt de conserver le bâti
ancien qui a un caractère intéressant pour le village. Cependant le terrain est difficile et il y a
beaucoup de travaux à effectuer dans le bâtiment. A première vue, le coût de rénovation et de
construction semble donc avoir une estimation importante de l’ordre de 600000/800000 €, pour
une surface qui avoisinerait 400 m². Il faudra en plus tenir compte du label « basse
consommation » à respecter.
Il faudrait réfléchir à mixer ces maisons d’accueil avec un projet de vie communal (ex : salle des
associations). En effet, ce bâti peut avoir un intérêt autre pour la vie du village.
Séance levée à 17h15
Une prochaine réunion aura lieu le 19 Janvier à 14h30 avec Christelle CARPIO du CONSEIL
GENERAL pour discuter des compétences et des possibilités (prise de compétence totale ou pas,
groupement de commande,…).


10/01/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres